En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Sud-Touraine J4_182.jpg
  Pratiquant le cyclotourisme, depuis plus de 20 ans, j'ai à présent parcouru 110294 kilomètres en quelques 1676 sorties, toutes répertoriés, décrites et classées par régions, par types et par années.
Bien sûr, je continue cette aventure passionnante... Profitez du voyage !..
 
 
Hubert DELESALLE, cyclotouriste randonneur
Vous êtes ici :   Accueil » BLOG » Tous les billets
 
 
 

BLOG - Tous les billets

Jeudi 30 juillet 2020 (05-Embrunais)

 Température caniculaire ce jeudi pour cette randonnée vers Saint-Jean-de-Crots, juste en face de chez nous.

 Une fois traversé la Durance, je longe le lac de Serre-Ponçon, à sa cote maximum (780m), pour grimper vers le hameau de Saint-Jean-de-Crots et  ses 3 anciens corbillards. (Voir sur le blog "HAUTES-ALPES-INSOLITES")
 Une fois descendu, je regrimpe vers Le Poët pour rejoindre Baratier et retraverser La Durance où, depus la passerelle, je peux observer le passage des rafts dans la vague de la Clapière.

Le tracé de la randonnée (28 km et 590 m de dénivelé)
La Durance depuis la passerelle de la Clapière, au fond, la cathédrale Notre-Dame-du Réal
La Durance depuis la passerelle de la Clapière,
 au fond, la cathédrale Notre-Dame-du Réal


Le lac de Serre-Ponçon est à sa cote maximale (780 m)


Sur les premières pentes, au fond, les Aiguilles de Chabrières


La chapelle Saint-Pierre de Beauvillard et l'ancienne école

Entre le cimetière et l'église Saint-Jean-Baptiste (XIXe), 
Un curieux abri offre une retraite éclatante à 3 corbillards communaux...


L'ancien "Café Bayard"


L'église Saint-Chaffrey à Baratier

Passages de rafts sur la Durance

Bien méritée après l'effort  avec cette chaleur caniculaire 

- Le parcours téléchargeable sur Openrunner

- La même balade, glaciale le 2 décembre dernier !

Lire la suite

Jeudi 30 juillet 2020 (05-Embrunais)

 Température caniculaire ce jeudi pour cette randonnée vers Saint-Jean-de-Crots, juste en face de chez nous.

 Une fois traversé la Durance, je longe le lac de Serre-Ponçon, à sa cote maximum (780m), pour grimper vers le hameau de Saint-Jean-de-Crots et  ses 3 anciens corbillards. (Voir sur le blog "HAUTES-ALPES-INSOLITES")
 Une fois descendu, je regrimpe vers Le Poët pour rejoindre Baratier et retraverser La Durance où, depus la passerelle, je peux observer le passage des rafts dans la vague de la Clapière.

Le tracé de la randonnée (28 km et 590 m de dénivelé)
La Durance depuis la passerelle de la Clapière, au fond, la cathédrale Notre-Dame-du Réal
La Durance depuis la passerelle de la Clapière,
 au fond, la cathédrale Notre-Dame-du Réal


Le lac de Serre-Ponçon est à sa cote maximale (780 m)


Sur les premières pentes, au fond, les Aiguilles de Chabrières


La chapelle Saint-Pierre de Beauvillard et l'ancienne école

Entre le cimetière et l'église Saint-Jean-Baptiste (XIXe), 
Un curieux abri offre une retraite éclatante à 3 corbillards communaux...


L'ancien "Café Bayard"


L'église Saint-Chaffrey à Baratier

Passages de rafts sur la Durance

Bien méritée après l'effort  avec cette chaleur caniculaire 

- Le parcours téléchargeable sur Openrunner

- La même balade, glaciale le 2 décembre dernier !

Fermer

Publié le 03/08/2020 15:59  - aucun commentaire - |

Mercredi 22 juillet 2020 (05-Vallouise)

Je rejoins Gérard, un bon ami du nord, dans la Vallouise pour une randonnée vélo jusqu'au Pré de madame Carle (1872 m). Nous traversons les petits hameaux de Pelvoux avant d'entamer la montée proprement-dite, une fois le petit tunnel franchi juste après le hameau des Claux, la pente s'accentue jusqu’au Pont du Ban et Ailefroide, départ des courses de haute-montagne. La route étroite et pentue (10%) se perd ici dans une vallée merveilleuse. La forêt est assez clairsemée et permet la vue sur les montagnes environnantes, Les accotements de la route sont bordés d'épilobes. Ensuite, nous entamons un difficile passage de près d’un kilomètre à 10% suivi de 1700 m à 8,5% avant de rejoindre le chalet-refuge au pied du Glacier Blanc.
 Nos épouses nous y rejoignent et, après un rafraichissement et une bonne omelette, nous entamons la descente avant la pluie qui menace et rejoignons Vallouise.
(35 kilomètres et 884 mètres de dénivelé)

Le tracé de la randonnée (35 kilomètres et 884 mètres de dénivelé)
Au départ de Vallouise
Vallouise, église Saint-Etienne
La chapelle du hameau des Claux
Ailefroide, la chapelle Notre-Dame du Bon Secours
Nous entamons la partie la plus pentue
Le Glacier Blanc (ce qu'il en reste !)
Arrivée au chalet-refuge
Retour sur Pelvoux, le pont des Claux
La via ferrata des gorges d'Ailefroide
Le Sarret (Pelvoux)
Retour sur Vallouise
Après une bonne journée !
Sur les liens ci-dessous : 
Le profil de la randonnée (35 kilomètres et 884 mètres de dénivelé)

Lire la suite

Mercredi 22 juillet 2020 (05-Vallouise)

Je rejoins Gérard, un bon ami du nord, dans la Vallouise pour une randonnée vélo jusqu'au Pré de madame Carle (1872 m). Nous traversons les petits hameaux de Pelvoux avant d'entamer la montée proprement-dite, une fois le petit tunnel franchi juste après le hameau des Claux, la pente s'accentue jusqu’au Pont du Ban et Ailefroide, départ des courses de haute-montagne. La route étroite et pentue (10%) se perd ici dans une vallée merveilleuse. La forêt est assez clairsemée et permet la vue sur les montagnes environnantes, Les accotements de la route sont bordés d'épilobes. Ensuite, nous entamons un difficile passage de près d’un kilomètre à 10% suivi de 1700 m à 8,5% avant de rejoindre le chalet-refuge au pied du Glacier Blanc.
 Nos épouses nous y rejoignent et, après un rafraichissement et une bonne omelette, nous entamons la descente avant la pluie qui menace et rejoignons Vallouise.
(35 kilomètres et 884 mètres de dénivelé)

Le tracé de la randonnée (35 kilomètres et 884 mètres de dénivelé)
Au départ de Vallouise
Vallouise, église Saint-Etienne
La chapelle du hameau des Claux
Ailefroide, la chapelle Notre-Dame du Bon Secours
Nous entamons la partie la plus pentue
Le Glacier Blanc (ce qu'il en reste !)
Arrivée au chalet-refuge
Retour sur Pelvoux, le pont des Claux
La via ferrata des gorges d'Ailefroide
Le Sarret (Pelvoux)
Retour sur Vallouise
Après une bonne journée !
Sur les liens ci-dessous : 
Le profil de la randonnée (35 kilomètres et 884 mètres de dénivelé)

Fermer

Publié le 03/08/2020 15:50  - aucun commentaire - |
Traversée du gué de la Chaurianne avant Le Collet

Mardi 14 juillet 2020 (05-Haut-Buëch)

 C'est le jour de la fête nationale, je pars, avec un de mes fils Thomas, l'espagnol, à qui j'ai prêté ma belle randonneuse Berthoud pour l'occasion, pour une randonnée vélo dans le Haut-Buëch au départ de Veynes.
 De la cité cheminote de Veynes, nous prenons la petite côte qui mène à Oze. Avant de rejoindre Aspremont, nous bifurquons pour nous diriger vers Le Collet (762m), surprise, le pont est détruit, nous devons donc emprunter le gué pour franchir la Chauranne avant de rejoindre Saint-Pierre d’Argençon (connu pour ses sources d’eaux minérales).
 Au village de la Baume, nous grimpons vers le col de Cabre (1180m), petite halte avant de redescendre au pied du col de la Haute-Beaume (1262 m), déjà franchi en 2010. Sa première partie est sévère, mais la seconde partie est plus calme, dans la descente notre route navigue ensuite parmi les bergeries plantées à flanc de montagne. La descente sur Creyers est rapide, puis s’adoucit pour atteindre La Faurie, village où l’on distille depuis longtemps lavande et lavandins récoltés plus en amont.
 Nous rejoignons Veynes par la dernière difficulté du parcours : le col des Eygaux (914m) déjà franchi en août 2010. 
 Une bien belle randonnée (62,6 kilomètres et 1023 mètres de dénivelé), avec quatre cols qui me permettent d'atteindre 174 cols au Club des Cent Cols.
Le tracé de la randonnée (62,6 km et 1009 m de dénivelé)
Au départ de  Veynes
L'église de Chabestan
Lavoir de Chabestan
Le Grand Buëch à Aspremont
Aspremont
Le pont franchissant la Chaurianne est détruit !

Franchissement du gué de la Chaurianne ! (aller)

Le Collet (762 m)

Franchissement du gué de la Chaurianne ! (Retour)

Village de La Haute-Beaume
Dans l'ascension du col de Cabre

Col de Cabre (1180m)

Une pause s'impose !
Spectaculaire cadran solaire dans la paroi rocheuse de la Haute-Beaume
Tunnel de la Peyne
Ascension du col de la Haute-Beaume

Col de la Haute-Beaume (1262 m)

Col des Eygaux (914m)

Et voilà,.... Tout ça pour une bonne Troll !
Sur les liens ci-dessous : 
Le profil de la randonnée (62,6 km et 1009 m de dénivelé)

Lire la suite

Traversée du gué de la Chaurianne avant Le Collet

Mardi 14 juillet 2020 (05-Haut-Buëch)

 C'est le jour de la fête nationale, je pars, avec un de mes fils Thomas, l'espagnol, à qui j'ai prêté ma belle randonneuse Berthoud pour l'occasion, pour une randonnée vélo dans le Haut-Buëch au départ de Veynes.
 De la cité cheminote de Veynes, nous prenons la petite côte qui mène à Oze. Avant de rejoindre Aspremont, nous bifurquons pour nous diriger vers Le Collet (762m), surprise, le pont est détruit, nous devons donc emprunter le gué pour franchir la Chauranne avant de rejoindre Saint-Pierre d’Argençon (connu pour ses sources d’eaux minérales).
 Au village de la Baume, nous grimpons vers le col de Cabre (1180m), petite halte avant de redescendre au pied du col de la Haute-Beaume (1262 m), déjà franchi en 2010. Sa première partie est sévère, mais la seconde partie est plus calme, dans la descente notre route navigue ensuite parmi les bergeries plantées à flanc de montagne. La descente sur Creyers est rapide, puis s’adoucit pour atteindre La Faurie, village où l’on distille depuis longtemps lavande et lavandins récoltés plus en amont.
 Nous rejoignons Veynes par la dernière difficulté du parcours : le col des Eygaux (914m) déjà franchi en août 2010. 
 Une bien belle randonnée (62,6 kilomètres et 1023 mètres de dénivelé), avec quatre cols qui me permettent d'atteindre 174 cols au Club des Cent Cols.
Le tracé de la randonnée (62,6 km et 1009 m de dénivelé)
Au départ de  Veynes
L'église de Chabestan
Lavoir de Chabestan
Le Grand Buëch à Aspremont
Aspremont
Le pont franchissant la Chaurianne est détruit !

Franchissement du gué de la Chaurianne ! (aller)

Le Collet (762 m)

Franchissement du gué de la Chaurianne ! (Retour)

Village de La Haute-Beaume
Dans l'ascension du col de Cabre

Col de Cabre (1180m)

Une pause s'impose !
Spectaculaire cadran solaire dans la paroi rocheuse de la Haute-Beaume
Tunnel de la Peyne
Ascension du col de la Haute-Beaume

Col de la Haute-Beaume (1262 m)

Col des Eygaux (914m)

Et voilà,.... Tout ça pour une bonne Troll !
Sur les liens ci-dessous : 
Le profil de la randonnée (62,6 km et 1009 m de dénivelé)

Fermer

Publié le 16/07/2020 16:42  - aucun commentaire - |

Lundi 6 juillet 2020 (05- Embrunais)

 Un classique, un bien beau classique ! Départ d'Embrun vers le hameau de Saint-Roch au-dessus de Châteauroux-les-Alpes, à Saint-Clément-sur-Durance, traversée de la Durance pour monter vers Saint-André d'Embrun par la magnifique route surplombant la Durance.
 Je bifurque pour monter vers le beau lac de Siguret avant de redescendre et passer au pied du Roc d'Embrun en longeant la Durance.
(43 kilomètres et 695 mètres de dénivelé)

Le parcours téléchargeable sur Openrunner

Le tracé de la randonnée (43 kilomètres et 695 mètres de dénivelé)

Départ du plan d'eau, au fond : le massif du Morgon (2324 m)
Dans la "plaine sous le Roc", le Mont Orel (2496 m) et le Méale (2426 m)
Al'approche de Châteauroux-les-Alpes
x
Chapelle Saint-Roch au-dessus de Châteauroux-les-Alpes
Une des fontaines de Châteauroux-les-Alpes
Méandre de La Durance
Approche du lac de Siguret
Le lac de Siguret
La chapelle Saint-Roch domine le lac de Siguret
Le lac de Siguret
Embrun et sa cathédrale Notre-Dame-du Réal sur son Roc
Le profil de la randonnée (43 kilomètres et 695 mètres de dénivelé)

Lire la suite

Lundi 6 juillet 2020 (05- Embrunais)

 Un classique, un bien beau classique ! Départ d'Embrun vers le hameau de Saint-Roch au-dessus de Châteauroux-les-Alpes, à Saint-Clément-sur-Durance, traversée de la Durance pour monter vers Saint-André d'Embrun par la magnifique route surplombant la Durance.
 Je bifurque pour monter vers le beau lac de Siguret avant de redescendre et passer au pied du Roc d'Embrun en longeant la Durance.
(43 kilomètres et 695 mètres de dénivelé)

Le parcours téléchargeable sur Openrunner

Le tracé de la randonnée (43 kilomètres et 695 mètres de dénivelé)

Départ du plan d'eau, au fond : le massif du Morgon (2324 m)
Dans la "plaine sous le Roc", le Mont Orel (2496 m) et le Méale (2426 m)
Al'approche de Châteauroux-les-Alpes
x
Chapelle Saint-Roch au-dessus de Châteauroux-les-Alpes
Une des fontaines de Châteauroux-les-Alpes
Méandre de La Durance
Approche du lac de Siguret
Le lac de Siguret
La chapelle Saint-Roch domine le lac de Siguret
Le lac de Siguret
Embrun et sa cathédrale Notre-Dame-du Réal sur son Roc
Le profil de la randonnée (43 kilomètres et 695 mètres de dénivelé)

Fermer

Publié le 07/07/2020 16:57  - aucun commentaire - |

Dimanche 21 juin 2020 (05- Embrunais)

Ici, dans la descente après Saint-Sauveur
 Ce dimanche, le temps est magnifique, l'idéal pour une belle randonnée vélo vers la cabane des Espagnols (1869 m), c'est-à dire au Pont du Réal, début de la route empierrée du col du Parpaillon au-dessus du village de Crévoux.
 Depuis le plan d'eau d'Embrun, vers Saint-André d'Embrun et ses hameaux, ensuite, le vallon du Crévoux et les hameaux de Praveyral, la Chalp de Crévoux où je prends une agréable pause repas avec Charlotte à la Petite Fringale chez mon ami Philippe et sa sympathique équipe si accueillante.
 Ensuite, ce sont les derniers lacets après le Pont du Plan pour rejoindre la Cabane des Espagnols.
 Pour la descente, j 'emprunte le chemin empierré qui rejoint Crévoux Chef-lieu. Dans la descente, je remonte à gauche par le hameau du Coin pour remonter en direction de Saint-Sauveur avant d'entamer la descente vers la route des Orres, Baratier et retour au Plan d'eau d'Embrun.
47 kilomètres et 1285 mètres de dénivelé positif)

Le tracé : 47 kilomètres et 1285 mètres de dénivelé positif
Les foins sont faits dans la plaine du Roc
Au fond, la station de ski des Orres
La Durance, au fond, le Pic du Clocher (2470m) et le Mont Orel (2496 m)
Le Crévoux, vers l'amont (Pont du moulin Céard)
LeCrévoux, vue de l'aval
Le hameau des Celliers (Saint-André d'Embrun)et le lac de Serre-Ponçon
La chapelle du hameau du Villard (Saint-André d'Embrun)

Le hameau de la Praveyral

Le hameau de Praveyral

Le hameau de la Chalp

Depuis le pont du Plan
Le Crévoux

Cascade du Crachet

La cabane des Espagnols

"Aux pieds du col du Parpaillon, dans le hameau de la Chalp, un camp d'espagnols a été installé au début de l'été 1939. Ils avaient été envoyés dans les Hautes-Alpes en vue d'être employés pour l'entretien et la réfection de routes présentant un intérêt militaire dont celle du col du Parpaillon. Les réfugiés espagnols sont logés sous tentes, à proximité de l'auberge de jeunesse de Crévoux qui servait d'infirmerie. La « cabane des Espagnols » servait d'abri pour les outils du chantier. L'auberge et l'abri se situaient en bas du col, pour se protéger des températures peu clémentes et pour bénéficier de plus d'espace. Ces travailleurs "volontaires", resteront enfermés, séparés de leur famille et sous bonne garde militaire. Ils ont été employés à une série de travaux d'intérêt national." (Sce, Syndicat d'initiative)
La cabane des Espagnols (rénovation), mémorial
Le tunnel du Parpaillon n'est toujours pas déneigé.
Le Crévoux au pont du Réal, vers l'amont
Le Crévoux au pont du Réal, vers l'aval 
 

Crévoux, chef-lieu

Ajouter une légende

Saint-Sauveur

Le lac de Serre-Ponçon, depuis l'église de Saint-Sauveur
Le profil: 47 kilomètres et 1285 mètres de dénivelé positif
Sur les liens ci-dessous :

Lire la suite

Dimanche 21 juin 2020 (05- Embrunais)

Ici, dans la descente après Saint-Sauveur
 Ce dimanche, le temps est magnifique, l'idéal pour une belle randonnée vélo vers la cabane des Espagnols (1869 m), c'est-à dire au Pont du Réal, début de la route empierrée du col du Parpaillon au-dessus du village de Crévoux.
 Depuis le plan d'eau d'Embrun, vers Saint-André d'Embrun et ses hameaux, ensuite, le vallon du Crévoux et les hameaux de Praveyral, la Chalp de Crévoux où je prends une agréable pause repas avec Charlotte à la Petite Fringale chez mon ami Philippe et sa sympathique équipe si accueillante.
 Ensuite, ce sont les derniers lacets après le Pont du Plan pour rejoindre la Cabane des Espagnols.
 Pour la descente, j 'emprunte le chemin empierré qui rejoint Crévoux Chef-lieu. Dans la descente, je remonte à gauche par le hameau du Coin pour remonter en direction de Saint-Sauveur avant d'entamer la descente vers la route des Orres, Baratier et retour au Plan d'eau d'Embrun.
47 kilomètres et 1285 mètres de dénivelé positif)

Le tracé : 47 kilomètres et 1285 mètres de dénivelé positif
Les foins sont faits dans la plaine du Roc
Au fond, la station de ski des Orres
La Durance, au fond, le Pic du Clocher (2470m) et le Mont Orel (2496 m)
Le Crévoux, vers l'amont (Pont du moulin Céard)
LeCrévoux, vue de l'aval
Le hameau des Celliers (Saint-André d'Embrun)et le lac de Serre-Ponçon
La chapelle du hameau du Villard (Saint-André d'Embrun)

Le hameau de la Praveyral

Le hameau de Praveyral

Le hameau de la Chalp

Depuis le pont du Plan
Le Crévoux

Cascade du Crachet

La cabane des Espagnols

"Aux pieds du col du Parpaillon, dans le hameau de la Chalp, un camp d'espagnols a été installé au début de l'été 1939. Ils avaient été envoyés dans les Hautes-Alpes en vue d'être employés pour l'entretien et la réfection de routes présentant un intérêt militaire dont celle du col du Parpaillon. Les réfugiés espagnols sont logés sous tentes, à proximité de l'auberge de jeunesse de Crévoux qui servait d'infirmerie. La « cabane des Espagnols » servait d'abri pour les outils du chantier. L'auberge et l'abri se situaient en bas du col, pour se protéger des températures peu clémentes et pour bénéficier de plus d'espace. Ces travailleurs "volontaires", resteront enfermés, séparés de leur famille et sous bonne garde militaire. Ils ont été employés à une série de travaux d'intérêt national." (Sce, Syndicat d'initiative)
La cabane des Espagnols (rénovation), mémorial
Le tunnel du Parpaillon n'est toujours pas déneigé.
Le Crévoux au pont du Réal, vers l'amont
Le Crévoux au pont du Réal, vers l'aval 
 

Crévoux, chef-lieu

Ajouter une légende

Saint-Sauveur

Le lac de Serre-Ponçon, depuis l'église de Saint-Sauveur
Le profil: 47 kilomètres et 1285 mètres de dénivelé positif
Sur les liens ci-dessous :

Fermer

Publié le 21/06/2020 16:04  - aucun commentaire - |

Mardi 9 juin 2020 (Vaucluse)

Après ma randonnée de Sault à Méthamis :
Je m'engage pour une superbe randonnée dans les gorges de la Nesque, un canyon grandiose s’offre à mes yeux. Cette ancienne route de diligences, à flanc de rochers, comporte des aplombs vertigineux, à couper le souffle. Dans les gorges les tunnels sont de véritables arches de pierre. L’on devine, sous la végétation parfois luxuriante, le lit souvent asséché de la Nesque.
 A Monieux, joli village à flanc de rocher, de belles maisons très anciennes encerclent l'église sous la tour de guet (XIIès.)
 Au retour, passage au belvédère Saint-Hubert et son panorama vers le Mont Ventoux. Après le gîte Saint-Hubert, Le collet de Morel (760 m) et le col Faraud (678 m) avant de quitter la route pour atteindre le col de Pie Blanc (749 m) et le col de la Ligne (765 m), cols qui m'amèneront à 181 cols franchis au moins une fois dans le cadre du Club des Cent Cols.
 Puis, par la belle combe de Dembarde, je rejoins Méthamis, mon point de départ.
(63 kilomètres et 892 mètres de dénivelé)

Sur les liens ci-dessous : - Le parcours téléchargeable sur Openrunner - L'album photos complet

Le tracé de la randonnée (63 jilomètres et 892 mètres de dénivelé)

Départ du lavoir de Méthamis

La Nesque, au pied de Méthamis
Le village de saint-Estève
Le Mont Ventoux sera chapeauté toute la journée
Entrée dans les gorges de la Nesque
Un des trois mini-tunnels
 Au belvédère, une stèle érigée, en 1966 sur le belvédère évoque le passage du poète Frédéric Mistral en 1866.
 Accroché à des cordes, en surplomb du précipice de 300 m, il entreprend d’aller chercher du miel sauvage sur le rocher du Cire, qui doit son nom aux essaims sauvages d'abeilles dans les niches de la roche.

Une mère sanglier et son marcassin

L'étang de Monnieux

Monieux

Tour de guet médiévale du xiie siècle
Église Saint-Pierre d’origine romane
Le plan d'eau de Monieux
La Nesque
le belvédère de la Nesque offre un grandiose panorama sur le Mont Ventoux
Le gîte Saint-Hubert
Depuis le gîte Saint-Hubert on voit Sault et le Plateau d'Albion
Collet de Morel (760 m)
Depuis le col Farraud (678 m)
Col de Pie Blanc (749 m)
Le Mont Ventoux depuis le col de Pie Blanc
Col de la Ligne (756 m)
Combe d'Embarbe
Le tracé de la randonnée (63 jilomètres et 892 mètres de dénivelé)
Sur les liens ci-dessous : 

Lire la suite

Mardi 9 juin 2020 (Vaucluse)

Après ma randonnée de Sault à Méthamis :
Je m'engage pour une superbe randonnée dans les gorges de la Nesque, un canyon grandiose s’offre à mes yeux. Cette ancienne route de diligences, à flanc de rochers, comporte des aplombs vertigineux, à couper le souffle. Dans les gorges les tunnels sont de véritables arches de pierre. L’on devine, sous la végétation parfois luxuriante, le lit souvent asséché de la Nesque.
 A Monieux, joli village à flanc de rocher, de belles maisons très anciennes encerclent l'église sous la tour de guet (XIIès.)
 Au retour, passage au belvédère Saint-Hubert et son panorama vers le Mont Ventoux. Après le gîte Saint-Hubert, Le collet de Morel (760 m) et le col Faraud (678 m) avant de quitter la route pour atteindre le col de Pie Blanc (749 m) et le col de la Ligne (765 m), cols qui m'amèneront à 181 cols franchis au moins une fois dans le cadre du Club des Cent Cols.
 Puis, par la belle combe de Dembarde, je rejoins Méthamis, mon point de départ.
(63 kilomètres et 892 mètres de dénivelé)

Sur les liens ci-dessous : - Le parcours téléchargeable sur Openrunner - L'album photos complet

Le tracé de la randonnée (63 jilomètres et 892 mètres de dénivelé)

Départ du lavoir de Méthamis

La Nesque, au pied de Méthamis
Le village de saint-Estève
Le Mont Ventoux sera chapeauté toute la journée
Entrée dans les gorges de la Nesque
Un des trois mini-tunnels
 Au belvédère, une stèle érigée, en 1966 sur le belvédère évoque le passage du poète Frédéric Mistral en 1866.
 Accroché à des cordes, en surplomb du précipice de 300 m, il entreprend d’aller chercher du miel sauvage sur le rocher du Cire, qui doit son nom aux essaims sauvages d'abeilles dans les niches de la roche.

Une mère sanglier et son marcassin

L'étang de Monnieux

Monieux

Tour de guet médiévale du xiie siècle
Église Saint-Pierre d’origine romane
Le plan d'eau de Monieux
La Nesque
le belvédère de la Nesque offre un grandiose panorama sur le Mont Ventoux
Le gîte Saint-Hubert
Depuis le gîte Saint-Hubert on voit Sault et le Plateau d'Albion
Collet de Morel (760 m)
Depuis le col Farraud (678 m)
Col de Pie Blanc (749 m)
Le Mont Ventoux depuis le col de Pie Blanc
Col de la Ligne (756 m)
Combe d'Embarbe
Le tracé de la randonnée (63 jilomètres et 892 mètres de dénivelé)
Sur les liens ci-dessous : 

Fermer

Publié le 14/06/2020 12:17  - aucun commentaire - |

Lundi 8 juin 2020 (Vaucluse)

Au fond, le Mont Ventoux
 Escapade dans la Haute-Provence (Vaucluse), objectif les Gorges de la Nesque; ce premier jour, je rejoins Méthamis à l'est de Carpentras) en partant de Sault au pied du Mont Ventoux, que j'ai déjà gravi avec Charlotte il y a 4 ans le 30 septembre 2016. [Voir ICI]
En quittant Sault, je m'arrète au belvédère de La Gabelle dominant la vallée de la Nesque et me dirige vers le col de N.D.des-Abeilles (1000 m), je quitte la D1 juste après la belle petite chapelle pour descendre vers le hameau de La Gabelle pour remonter au nord vers le Mont Ventoux, par une magnifique petite route sinueuse parmi pis et chênes.
A Flassan, direction le sud vers Villes-sur-Auzon parmi les vignes et les cerisiers, le village perché de Blauvac que je grimpe par sa pente la plus raide (supérieure à 15%) avant de passer le col de Gravezon (269 m) et rejoindre Méthamys, charmant village où nous faisons étapes dans la chambre d'hôtes "Face au Lavoir" dans laquelle nous apprécions l'accueil et le repas de nos sympathiques hôtes.
(50,5 km et 762 m  de dénivelé positif, 1180m négatif)


Le tracé de la randonnée: 50,5 km et 762 m  de dénivelé positif, 1180m négatif

Départ de Sault

Depuis l'esplanade de Sault
La fameuse Maison Boyer et ses spécialités de Macarons
Je quitte Sault
Le hameau de La Loge, en bas de Sault
 La Nesque prend sa source entre le Mont Ventoux, la Montagne de Lure, le plateau d'Albion et les Monts du Vaucluse.
 Elle irrigue l'aimable vallée que l'on domine depyus ce belvédère, avant de pénétrer dans une profonde gorge où ses eaux se perdent pour résurgir à Fontaine-de-Vaucluse.
 La petite ville de SAULT domine la vallée tandis que le village de Monieux juste à nos pieds garde l'entrée des gorges.
 Ces lieux chargés d'histoire sont typiques de la Haute-Provencedont ils présentent toute la gamme des paysages, qu'ils soient naturels ou agricoles. La lavande et l'épeautre sont les cultures les plus caractéristiques de cet attachant pays.
Les champs de Lavande
Col Notre-Dame-des-Abeilles ( 996 m)

Chapelle Notre-Dame-de-Consolation (Hameau des Abeilles)

Chapelle Notre-Dame-de-Consolation 
 Il est difficile de parler de la chapelle sans parler du "bon curé des Abeilles".
Notre-Dame-de-Consolation, située au hameau Les Abeilles, aurait pu rester anonyme si en 1859 l'abbé Joseph Thouard (1825-1888) n'avait pas été appelé par le Diocèse. Il meurt en 1888 et est enterré dans le petit cimetière qui jouxte la chapelle, où une stèle en bronze surmontée de son buste signale sa sépulture.
 La chapelle fut édifiée au XVIIIe sicèle au hameau des Isnards (commune de Monieux) au lieu dit "les abeilles".Ce lieu n'a rien a voir avec les habitantes des ruches. Le mot "abei" désignait en fait les troupeaux que les bergers regroupaient à cet endroit et qu'ils y faisaient bénir avant de partir en transhmance. L'endroit en a conservé le
nom sinon l'orthographe. (Source "Le Petit Patrimoine")
Le petit cimetière jouxtant la chapelle
Vers le village de Flassan par la belle petite route serpentant dans la forêt
au pied du majestueux Mont Ventoux
Les vignes
Les cerisiers

Villes-sur-Auzon

Eglise de Villes-sur-Auzon
Dans la montée vers Blauvac

Blauvac

L'église de Blauvac

Abbaye Notre-Dame du Bonsecours

Col de Gravezon (269 m)

Méthamis

La Nesque, au pied de Méthamys
Depuis le haut du village perché de Méthamis
Méthamis
Le lavoir
Sur les liens ci-dessous : 
Le profil : 51 km , 737 m de dénivelé positif, 1176 m de dénivelé négatif
Après ma randonnée de Sault à Méthamis :
Je m'engage pour une superbe randonnée dans les gorges de la Nesque, un canyon grandiose s’offre à mes yeux. Cette ancienne route de diligences, à flanc de rochers, comporte des aplombs vertigineux, à couper le souffle. Dans les gorges les tunnels sont de véritables arches de pierre. L’on devine, sous la végétation parfois luxuriante, le lit souvent asséché de la Nesque.
 A Monieux, joli village à flanc de rocher, de belles maisons très anciennes encerclent l'église sous la tour de guet (XIIès.)
 Au retour, passage au belvédère Saint-Hubert et son panorama vers le Mont Ventoux. Après le gîte Saint-Hubert, Le collet de Morel (760 m) et le col Faraud (678 m) avant de quitter la route pour atteindre le col de Pie Blanc (749 m) et le col de la Ligne (765 m), cols qui m'amèneront à 181 cols franchis au moins une fois dans le cadre du Club des Cent Cols.
 Puis, par la belle combe de Dembarde, je rejoins Méthamis, mon point de départ.
(63 kilomètres et 892 mètres de dénivelé)

Le tracé de la randonnée (63 jilomètres et 892 mètres de dénivelé)

Départ du lavoir de Méthamis

La Nesque, au pied de Méthamis
Le village de saint-Estève
Le Mont Ventoux sera chapeauté toute la journée
Entrée dans les gorges de la Nesque
Un des trois mini-tunnels
 Au belvédère, une stèle érigée, en 1966 sur le belvédère évoque le passage du poète Frédéric Mistral en 1866.
 Accroché à des cordes, en surplomb du précipice de 300 m, il entreprend d’aller chercher du miel sauvage sur le rocher du Cire, qui doit son nom aux essaims sauvages d'abeilles dans les niches de la roche.

Une mère sanglier et son marcassin

L'étang de Monnieux

Monieux

Tour de guet médiévale du xiie siècle
Église Saint-Pierre d’origine romane
Le plan d'eau de Monieux
La Nesque
le belvédère de la Nesque offre un grandiose panorama sur le Mont Ventoux
Le gîte Saint-Hubert
Depuis le gîte Saint-Hubert on voit Sault et le Plateau d'Albion
Collet de Morel (760 m)
Depuis le col Farraud (678 m)
Col de Pie Blanc (749 m)
Le Mont Ventoux depuis le col de Pie Blanc
Col de la Ligne (756 m)
Combe d'Embarbe
Le tracé de la randonnée (63 jilomètres et 892 mètres de dénivelé)
Sur les liens ci-dessous : 

Lire la suite

Lundi 8 juin 2020 (Vaucluse)

Au fond, le Mont Ventoux
 Escapade dans la Haute-Provence (Vaucluse), objectif les Gorges de la Nesque; ce premier jour, je rejoins Méthamis à l'est de Carpentras) en partant de Sault au pied du Mont Ventoux, que j'ai déjà gravi avec Charlotte il y a 4 ans le 30 septembre 2016. [Voir ICI]
En quittant Sault, je m'arrète au belvédère de La Gabelle dominant la vallée de la Nesque et me dirige vers le col de N.D.des-Abeilles (1000 m), je quitte la D1 juste après la belle petite chapelle pour descendre vers le hameau de La Gabelle pour remonter au nord vers le Mont Ventoux, par une magnifique petite route sinueuse parmi pis et chênes.
A Flassan, direction le sud vers Villes-sur-Auzon parmi les vignes et les cerisiers, le village perché de Blauvac que je grimpe par sa pente la plus raide (supérieure à 15%) avant de passer le col de Gravezon (269 m) et rejoindre Méthamys, charmant village où nous faisons étapes dans la chambre d'hôtes "Face au Lavoir" dans laquelle nous apprécions l'accueil et le repas de nos sympathiques hôtes.
(50,5 km et 762 m  de dénivelé positif, 1180m négatif)


Le tracé de la randonnée: 50,5 km et 762 m  de dénivelé positif, 1180m négatif

Départ de Sault

Depuis l'esplanade de Sault
La fameuse Maison Boyer et ses spécialités de Macarons
Je quitte Sault
Le hameau de La Loge, en bas de Sault
 La Nesque prend sa source entre le Mont Ventoux, la Montagne de Lure, le plateau d'Albion et les Monts du Vaucluse.
 Elle irrigue l'aimable vallée que l'on domine depyus ce belvédère, avant de pénétrer dans une profonde gorge où ses eaux se perdent pour résurgir à Fontaine-de-Vaucluse.
 La petite ville de SAULT domine la vallée tandis que le village de Monieux juste à nos pieds garde l'entrée des gorges.
 Ces lieux chargés d'histoire sont typiques de la Haute-Provencedont ils présentent toute la gamme des paysages, qu'ils soient naturels ou agricoles. La lavande et l'épeautre sont les cultures les plus caractéristiques de cet attachant pays.
Les champs de Lavande
Col Notre-Dame-des-Abeilles ( 996 m)

Chapelle Notre-Dame-de-Consolation (Hameau des Abeilles)

Chapelle Notre-Dame-de-Consolation 
 Il est difficile de parler de la chapelle sans parler du "bon curé des Abeilles".
Notre-Dame-de-Consolation, située au hameau Les Abeilles, aurait pu rester anonyme si en 1859 l'abbé Joseph Thouard (1825-1888) n'avait pas été appelé par le Diocèse. Il meurt en 1888 et est enterré dans le petit cimetière qui jouxte la chapelle, où une stèle en bronze surmontée de son buste signale sa sépulture.
 La chapelle fut édifiée au XVIIIe sicèle au hameau des Isnards (commune de Monieux) au lieu dit "les abeilles".Ce lieu n'a rien a voir avec les habitantes des ruches. Le mot "abei" désignait en fait les troupeaux que les bergers regroupaient à cet endroit et qu'ils y faisaient bénir avant de partir en transhmance. L'endroit en a conservé le
nom sinon l'orthographe. (Source "Le Petit Patrimoine")
Le petit cimetière jouxtant la chapelle
Vers le village de Flassan par la belle petite route serpentant dans la forêt
au pied du majestueux Mont Ventoux
Les vignes
Les cerisiers

Villes-sur-Auzon

Eglise de Villes-sur-Auzon
Dans la montée vers Blauvac

Blauvac

L'église de Blauvac

Abbaye Notre-Dame du Bonsecours

Col de Gravezon (269 m)

Méthamis

La Nesque, au pied de Méthamys
Depuis le haut du village perché de Méthamis
Méthamis
Le lavoir
Sur les liens ci-dessous : 
Le profil : 51 km , 737 m de dénivelé positif, 1176 m de dénivelé négatif
Après ma randonnée de Sault à Méthamis :
Je m'engage pour une superbe randonnée dans les gorges de la Nesque, un canyon grandiose s’offre à mes yeux. Cette ancienne route de diligences, à flanc de rochers, comporte des aplombs vertigineux, à couper le souffle. Dans les gorges les tunnels sont de véritables arches de pierre. L’on devine, sous la végétation parfois luxuriante, le lit souvent asséché de la Nesque.
 A Monieux, joli village à flanc de rocher, de belles maisons très anciennes encerclent l'église sous la tour de guet (XIIès.)
 Au retour, passage au belvédère Saint-Hubert et son panorama vers le Mont Ventoux. Après le gîte Saint-Hubert, Le collet de Morel (760 m) et le col Faraud (678 m) avant de quitter la route pour atteindre le col de Pie Blanc (749 m) et le col de la Ligne (765 m), cols qui m'amèneront à 181 cols franchis au moins une fois dans le cadre du Club des Cent Cols.
 Puis, par la belle combe de Dembarde, je rejoins Méthamis, mon point de départ.
(63 kilomètres et 892 mètres de dénivelé)

Le tracé de la randonnée (63 jilomètres et 892 mètres de dénivelé)

Départ du lavoir de Méthamis

La Nesque, au pied de Méthamis
Le village de saint-Estève
Le Mont Ventoux sera chapeauté toute la journée
Entrée dans les gorges de la Nesque
Un des trois mini-tunnels
 Au belvédère, une stèle érigée, en 1966 sur le belvédère évoque le passage du poète Frédéric Mistral en 1866.
 Accroché à des cordes, en surplomb du précipice de 300 m, il entreprend d’aller chercher du miel sauvage sur le rocher du Cire, qui doit son nom aux essaims sauvages d'abeilles dans les niches de la roche.

Une mère sanglier et son marcassin

L'étang de Monnieux

Monieux

Tour de guet médiévale du xiie siècle
Église Saint-Pierre d’origine romane
Le plan d'eau de Monieux
La Nesque
le belvédère de la Nesque offre un grandiose panorama sur le Mont Ventoux
Le gîte Saint-Hubert
Depuis le gîte Saint-Hubert on voit Sault et le Plateau d'Albion
Collet de Morel (760 m)
Depuis le col Farraud (678 m)
Col de Pie Blanc (749 m)
Le Mont Ventoux depuis le col de Pie Blanc
Col de la Ligne (756 m)
Combe d'Embarbe
Le tracé de la randonnée (63 jilomètres et 892 mètres de dénivelé)
Sur les liens ci-dessous : 

Fermer

Publié le 14/06/2020 11:27  - aucun commentaire - |
Beauvillard : la chapelle Saint-Pierre et l'ancienne école

Mercredi 3 juin 2020

 Départ vers 11 heures, avant l'orage qui menace d'éclater. Direction Saint-Jean-de Crots, juste en face de chez nous de l'autre côté de la Durance.
 Après avoir traversé la Durance par la nouvelle passerelle, je longe le lac de Serre-Ponçon jusqu'à l'entonnoir du Boscodon, avant d'entamer l'ascension qui m'offre de beaux panoramas sur l'Embrunais et le lac de Serre-Ponçon. Grimpée vers le hameau de Beauvillard, sa  petite chapelle Saint-Pierre et son ancienne école qui a été remarquablement rénovée, avant d'atteindre Saint-Jean -de-Crots.

  Ensuite, descente vers Crots et le château de Picomtal avant de remonter vers le hameau du Poët, puis descente vers Baratier et la route de La Madeleine pour retraverser la Durance au "Pont Neuf", je passe par la plaine du Roc d'Embrun avant de rejoindre mon point de départ, juste avant que ne se déclenche l'orage !
(30 kilomètres et 592 mètres de dénivelé)

Le tracé (30 kilomètres et 592 mètres de dénivelé)

La Durance et son impressionant débit printannier
Le lac de Serre-Ponçon, bien rempli en ce déput juin
De l'autre côté du lac : Le Mont Guillaume (2542 m)
Panorama vers Embrun et la haute-vallée de la Durance
Les Aiguilles de Chabrières (2403 m)
Beauvillard, la chapelle Saint-Pierre et l'ancienne école
L'ancien Café Bayard à Saint-Jean-de-Crots
Crots : le château de Picomtal
Le fougueux torrent des Vachères à Baratier
La Durance au "Pont -Neuf"
Embrun, perché sur son Roc  et la cathédrale  Notre-Dame du réal
La plaine du Roc, le Pic du Clocher (2473 m) et le Mont Orel (2496 m)
Le profil de la randonnée (30 kilomètres et 592 mètres de dénivelé)

Lire la suite

Beauvillard : la chapelle Saint-Pierre et l'ancienne école

Mercredi 3 juin 2020

 Départ vers 11 heures, avant l'orage qui menace d'éclater. Direction Saint-Jean-de Crots, juste en face de chez nous de l'autre côté de la Durance.
 Après avoir traversé la Durance par la nouvelle passerelle, je longe le lac de Serre-Ponçon jusqu'à l'entonnoir du Boscodon, avant d'entamer l'ascension qui m'offre de beaux panoramas sur l'Embrunais et le lac de Serre-Ponçon. Grimpée vers le hameau de Beauvillard, sa  petite chapelle Saint-Pierre et son ancienne école qui a été remarquablement rénovée, avant d'atteindre Saint-Jean -de-Crots.

  Ensuite, descente vers Crots et le château de Picomtal avant de remonter vers le hameau du Poët, puis descente vers Baratier et la route de La Madeleine pour retraverser la Durance au "Pont Neuf", je passe par la plaine du Roc d'Embrun avant de rejoindre mon point de départ, juste avant que ne se déclenche l'orage !
(30 kilomètres et 592 mètres de dénivelé)

Le tracé (30 kilomètres et 592 mètres de dénivelé)

La Durance et son impressionant débit printannier
Le lac de Serre-Ponçon, bien rempli en ce déput juin
De l'autre côté du lac : Le Mont Guillaume (2542 m)
Panorama vers Embrun et la haute-vallée de la Durance
Les Aiguilles de Chabrières (2403 m)
Beauvillard, la chapelle Saint-Pierre et l'ancienne école
L'ancien Café Bayard à Saint-Jean-de-Crots
Crots : le château de Picomtal
Le fougueux torrent des Vachères à Baratier
La Durance au "Pont -Neuf"
Embrun, perché sur son Roc  et la cathédrale  Notre-Dame du réal
La plaine du Roc, le Pic du Clocher (2473 m) et le Mont Orel (2496 m)
Le profil de la randonnée (30 kilomètres et 592 mètres de dénivelé)

Fermer

Publié le 04/06/2020 18:10  - aucun commentaire - |
Le Piolit (2464 m), depuis le chemin du collet des Auréous

Jeudi 21 mai 2020

 Ce jeudi de l'Ascension, je vais grimper !
 Au départ de Chorges, cette randonnée vélo m'emmène dans le Champsaur par le col de Manse (1268 m) et son refuge Napoléon, Ancelle et le col de Moissière (1571 m), deux cols que j'ai déjà franchis à plusieurs reprises. En fait, le but de ma ballade du jour est le collet des Auréous (1643 m), un col que l'on atteint par un chemin pierreux et pentu, situé dans un magnifique site de forêt et prairies au-dessus d'Ancelle. Sans le vouloir vraiment, j'ai poussé l'ascension jusqu'à la retenue d'eau au-dessus d'Ancelle.
 Puis, c'est la descente vers Chorges par la belle forêt du Sapet.
Trois cols franchis , dont un nouveau (le collet des Auréous), ce qui porte à 175 le nombre de cols que j'ai franchi au moins une fois, voir la page "Cent Cols" sur mon site web.
(47,2 kilomètres et 1115 mètres de dénivelé).

Sur les liens suivants : - L'album photos complet et le diaporama - Le parcours téléchargeable sur Openrunner

Le tracé de la randonnée, départ de Chorges (47,2 km et 1115 m de dénivelé)

Départ de Chorges (853 m)
L'étang de Saint-Richard
La vallée de l'Avance
La Chapelle Saint-Pancrace, en descendant vers La Bâtie-Neuve
Dans la montée vers le col de Manse
Le "Chapeau de Napoléon", au-dessus du hameau de La Rochette
Le Puy de Manse
Col de Manse (1268 m)
Le refuge Napoléon du Col de Manse
Village du Châteu d'Ancelle
Ancelle
Montée vers le col de Moissière
Col de Moissière (1573 m)
Le crucifix du col de Moissière

La montée pierreuse vers le collet des Auréous

Le Piolit
Paénneay du collet des Auréous (1643 m)
Sur les liens ci-dessous : 
Profil de la randonnée, départ (47,2 km et 1115 m de dénivelé)

Lire la suite

Le Piolit (2464 m), depuis le chemin du collet des Auréous

Jeudi 21 mai 2020

 Ce jeudi de l'Ascension, je vais grimper !
 Au départ de Chorges, cette randonnée vélo m'emmène dans le Champsaur par le col de Manse (1268 m) et son refuge Napoléon, Ancelle et le col de Moissière (1571 m), deux cols que j'ai déjà franchis à plusieurs reprises. En fait, le but de ma ballade du jour est le collet des Auréous (1643 m), un col que l'on atteint par un chemin pierreux et pentu, situé dans un magnifique site de forêt et prairies au-dessus d'Ancelle. Sans le vouloir vraiment, j'ai poussé l'ascension jusqu'à la retenue d'eau au-dessus d'Ancelle.
 Puis, c'est la descente vers Chorges par la belle forêt du Sapet.
Trois cols franchis , dont un nouveau (le collet des Auréous), ce qui porte à 175 le nombre de cols que j'ai franchi au moins une fois, voir la page "Cent Cols" sur mon site web.
(47,2 kilomètres et 1115 mètres de dénivelé).

Sur les liens suivants : - L'album photos complet et le diaporama - Le parcours téléchargeable sur Openrunner

Le tracé de la randonnée, départ de Chorges (47,2 km et 1115 m de dénivelé)

Départ de Chorges (853 m)
L'étang de Saint-Richard
La vallée de l'Avance
La Chapelle Saint-Pancrace, en descendant vers La Bâtie-Neuve
Dans la montée vers le col de Manse
Le "Chapeau de Napoléon", au-dessus du hameau de La Rochette
Le Puy de Manse
Col de Manse (1268 m)
Le refuge Napoléon du Col de Manse
Village du Châteu d'Ancelle
Ancelle
Montée vers le col de Moissière
Col de Moissière (1573 m)
Le crucifix du col de Moissière

La montée pierreuse vers le collet des Auréous

Le Piolit
Paénneay du collet des Auréous (1643 m)
Sur les liens ci-dessous : 
Profil de la randonnée, départ (47,2 km et 1115 m de dénivelé)

Fermer

Publié le 23/05/2020 16:30  - aucun commentaire - |
Le torrent du Crévoux, au Pont du Plan (1664 m)

Lundi 18 mai 2020

  Première véritable randonnée vélo depuis plus de deux mois, destination la Chalp de Crévoux où Charlotte m'attend au Pont du Plan pour profiter d'un bon pique-nique dans un espace idyllique au bord du torrent du Crévoux.
 Départ du Plan d'eau d'Embrun, direction le Coin de Saint-Sauveur et la montée classique dans le magnifique vallon du Crévoux, traversée du hameau de Praveyral puis La Chalp de Crévoux et la clairière du Pont du Plan. Dans la descente, je traverse le hameau de la Chalp et sa petite chapelle Saint-Jean-Baptiste, puis le village de Crévoux-chef-lieu avant de rejoindre Embrun en passant par le village de Saint-André d'Embrun
(46 kilomètres et 1086 mètres de dénivelé) pas mal pour une reprise !

Sur les liens suivants :L'album photos complet et le diaporamaLe parcours téléchargeable sur Openrunner

Tracé de la randonnée (46 kilomètres et 1086 mètres de dénivelé)
Départ du plan d'eau d'Embrun
Le lac de Serre-Ponçon
Embrun, perché sur son Roc
La Durance et le Mont Orel (2563 m)
Dans la montée vers le Coin de Saint-Sauveur
Regard en arrière vers la vallée de la Durance
La ville d'Embrun , le Mont Guillaume et le massif de l'Hivernet
Les moutons goûtent aux joies du printemps
Les hameaux de Saint-André d'Embrun
Le Crévoux
Hameauu de Praveyral
Arrivée à La Chalp de Crévoux
Le Plan de La Chalp
Le torrent du Crévoux au Pont du Plan
Elle n'est pas belle la vie !
Il va pleuvoir, les moutons vont se mettre à l'abri !
La chapelle Saint-Jean-Baptiste à La Chalp
Crévoux
Plaque commémorative de la route du Parpaillon
Le blason de Crévoux
la façade de l'ancien hôtel de "La Ratelle"
Croix des Missions
Chapelle Saint-Claude (Le Villard-Saint-André)



Sur les liens ci-dessous :

Lire la suite

Le torrent du Crévoux, au Pont du Plan (1664 m)

Lundi 18 mai 2020

  Première véritable randonnée vélo depuis plus de deux mois, destination la Chalp de Crévoux où Charlotte m'attend au Pont du Plan pour profiter d'un bon pique-nique dans un espace idyllique au bord du torrent du Crévoux.
 Départ du Plan d'eau d'Embrun, direction le Coin de Saint-Sauveur et la montée classique dans le magnifique vallon du Crévoux, traversée du hameau de Praveyral puis La Chalp de Crévoux et la clairière du Pont du Plan. Dans la descente, je traverse le hameau de la Chalp et sa petite chapelle Saint-Jean-Baptiste, puis le village de Crévoux-chef-lieu avant de rejoindre Embrun en passant par le village de Saint-André d'Embrun
(46 kilomètres et 1086 mètres de dénivelé) pas mal pour une reprise !

Sur les liens suivants :L'album photos complet et le diaporamaLe parcours téléchargeable sur Openrunner

Tracé de la randonnée (46 kilomètres et 1086 mètres de dénivelé)
Départ du plan d'eau d'Embrun
Le lac de Serre-Ponçon
Embrun, perché sur son Roc
La Durance et le Mont Orel (2563 m)
Dans la montée vers le Coin de Saint-Sauveur
Regard en arrière vers la vallée de la Durance
La ville d'Embrun , le Mont Guillaume et le massif de l'Hivernet
Les moutons goûtent aux joies du printemps
Les hameaux de Saint-André d'Embrun
Le Crévoux
Hameauu de Praveyral
Arrivée à La Chalp de Crévoux
Le Plan de La Chalp
Le torrent du Crévoux au Pont du Plan
Elle n'est pas belle la vie !
Il va pleuvoir, les moutons vont se mettre à l'abri !
La chapelle Saint-Jean-Baptiste à La Chalp
Crévoux
Plaque commémorative de la route du Parpaillon
Le blason de Crévoux
la façade de l'ancien hôtel de "La Ratelle"
Croix des Missions
Chapelle Saint-Claude (Le Villard-Saint-André)



Sur les liens ci-dessous :

Fermer

Publié le 18/05/2020 12:11  - aucun commentaire - |